#AfriqueduSud – Riovic, une Insurtech en devenir

2
1493

Lancé officiellement à Johannesburg au début de l’année 2016, Riovic se fait remarquer sur la scène Insurtech Africaine suite à une nomination aux African Fintech Awards.

L’African Fintech Awards est une initiative de Fintech Africa qui vise à récompenser les Fintechs les plus innovantes d’Afrique sur les sujets de paiement mobile ou du financement des petites entreprises.

La start-up proposait initialement 3 services. Riovic, un service de conseil financier automatisé sur mobile et internet pour permettre aux particuliers de trouver le bon service financier, adapté à leurs besoins. Les particuliers en Afrique du Sud n’ayant généralement peu voire pas du tout accès aux divers services censés être proposés par leurs banques. RiovicPay, une solution de paiement et de transfert d’argent et Crowdsurance, une plateforme communautaire dans l’assurance. La cible était donc les particuliers intéressés par l’investissement ou l’assurance et les entreprises en recherche de financement.

Aujourd’hui, Riovic continue son activité de paiement via RiovicPay et renforce sa plateforme communautaire de partage des risques liés à l’assurance. La plateforme permet de connecter les souscripteurs avec les gestionnaires de risque. La jeune pousse se positionne comme une alternative aux acteurs traditionnels de l’assurance qui facturent des coûts de plus en plus élevés. En fin 2015, un partenariat avait été conclu avec le Néo-Zélandais PeerCover pour proposer des produits d’assurance personnalisés à ses clients.

Avec son service, Riovic compte répondre aux attentes financières de millions d’individus qui ne sont pas assurés en Afrique ou qui ne bénéficient d’aucun conseil de la part des organismes traditionnels.

2 COMMENTS

  1. […] Lancé officiellement à Johannesburg au début de l’année 2016, Riovic se fait remarquer sur la scène Insurtech Africaine suite à une nomination aux African Fintech Awards. L’African Fintech Awards est une initiative de Fintech Africa qui vise à …  […]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here